• Musique: Diamond sur le nouvel album d’Alicia Keys

    Auteur : Boubacar Camara | septembre 17, 2020 | 89 views

Le musicien tanzanien Diamond Platnumz a collaboré avec l’américaine Alicia Keys, dans une chanson intitulée «Wasted Energy». C’est un immense honneur pour le hitmaker de Jeje, car il est le seul Africain à apparaître dans l’album, dont la sortie est attendue le vendredi 18 septembre prochain. Ce sera également le septième album studio d’Alicia Key.

La star du Bongo, Diamond Platnumz, continue de prouver qu’il est sans doute la plus grande vedette de la musique, à avoir jamais émergé en Afrique de l’Est. C’est après son dernier lien avec la chanteuse de renommée mondiale, Alicia Keys, dans son nouvel album.

C’est donc un immense honneur pour le hitmaker de Jeje, car il est le seul Africain à apparaître dans l’album. Le projet tant attendu devrait sortir le vendredi 18 septembre et, à coup sûr, nombreux seront ceux de la région de l’Afrique de l’Est qui attendront avec impatience le morceau.

La sortie de ce septième album studio d’Alicia Key a été retardée en raison de la pandémie du Covid-19, comme cela a été mentionné pour la première fois, le 7 décembre 2019. Diamond a dû être présenté à Alicia Keys par l’intermédiaire de son mari producteur «Swizz Beats», qui est un grand fan de la musique de la star du Bongo.

Le rappeur, producteur, entrepreneur et designer américain, Kasseem Dean alias «Swizz Beats», a été l’une des premières célébrités à sceller une collaboration entre Diamond Platnumz et Tanasha Donna, «Gere», qui a été publiée le mercredi 19 février dernier. Il a commenté la vidéo de Diamond, lui demandant de lui envoyer le morceau.

Quelques semaines plus tard, Diamond a été aperçu en train de répéter avec «Swizz Beats», dans ses studios, aux États-Unis, ce qui explique comment la collaboration est née. Le musicien tanzanien a don franchi un palier, à l’image du nigérian Davido, qui prépare un duo de choc avec l’autre Américaine Nicki Minaj, dans un nouvel album «A Better Time».

Source: Afrik.com


Commentaire