Grâce à cette collaboration, le champagne Armand de Brignac pourra bénéficier des réseaux de distribution mondiaux de LVMH.

C’est un champagne au nom très français dont les origines sont pourtant très américaines. La marque Armand de Brignac, détenue jusqu’ici exclusivement par Jay-Z, vient d’être rachetée à 50% par le groupe de luxe LVMH (Louis Vuitton Moët Henessy).

Alors que le secteur est durement touché par la pandémie, qui a conduit à l’annulation des mariages, soirées et autres événements où le champagne coule à flots, la toute jeune marque fondée par le rappeur américain se trouve ainsi associée au premier producteur mondial.

Selon The Wall Street Journal, les deux parties n’ont pas révélé le montant de la transaction, mais cette collaboration doit permettre de développer Armand de Brignac en lui faisant bénéficier des réseaux de distribution mondiaux de LVMH.

Rappelant que son champagne n’a pas plus de «15 ans», Jay-Z explique que lui et ses équipes ont «travaillé très dur» pour faire fructifier une marque qui «grandissait plus vite et plus grand» que le personnel et l’expertise à leur disposition.

Dans un communiqué, le rappeur indique que plus de 500.000 bouteilles du champagne Armand de Brignac ont été vendues en 2019. La marque est présente à l’international et notamment en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

LES LIENS DU SECTEUR DU LUXE AVEC LA CULTURE HIP-HOP

Pour LVMH, qui détient déjà les maisons Dom Pérignon, Moët & Chandon, Mercier, Krug, Ruinart ou Veuve Clicquot, cette collaboration est la promesse de séduire une clientèle plus jeune et diverse.

Ce n’est pas la première fois que le secteur du luxe s’associe à la culture hip-hop. Ainsi, le groupe dirigé par Bernard Arnault a déjà travaillé avec Rihanna pour sa collection de cosmétiques, Fenty Beauty, mais aussi avec le rappeur A$ap Rocky, devenu égérie de plusieurs collections de vêtements Dior, une marque LVMH.

«Je pense que les gens en sont venus à accepter que ces deux mondes s’accordent naturellement, avance Jay-Z. Au début, ce n’était pas une solution naturelle». Dans son communiqué, le rappeur précise que les discussions à l’origine de cette collaboration ont d’abord été menées par Alexandre Arnault, le fils, avant d’être poursuivies avec le père de ce dernier, Bernard Arnault, actionnaire principal de LVMH.

Se disant «fier d’accueillir la famille Arnault parmis les [siens]», Jay-Z a également annoncé son intention de développer d’autres projets en partenariat avec le groupe de luxe à l’avenir.

Source: CNEWS


Commentaire