Le duo électro français annonce sa séparation après une collaboration de 28 ans, émaillée de tubes devenus des classiques.

Les Daft Punk se séparent. Le duo électro français mondialement connu formé par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo en 1993 à Paris annonce ce lundi la fin de leur collaboration par le biais d’une vidéo intitulée Epilogue. L’annonce a rapidement été confirmée par leur représentante Kathryn Frazier auprès des sites Pitchfork et Variety. D’après les informations de BFMTV, Thomas Bangalter serait à l’origine de la décision.

Dans cette vidéo de près de huit minutes, extraite de leur film Electroma sorti en 2006, les deux artistes apparaissent dans un désert masqués par leurs traditionnels casques. L’un des deux enclenche un compte à rebours d’une minute en appuyant sur un bouton situé dans le dos de l’autre. Ce dernier entame une ultime marche avant d’exploser à l’issue des soixante secondes. Apparaît alors le message « Daft Punk 1993-2021 » tandis que retentit une nouvelle version du morceau Touch, extrait de l’album Random Access Memories (2013).

Pionniers d’un mouvement

Les Daft Punk ont entamé leur carrière commune en 1993. Ces pionniers de la French Touch ont connu un succès retentissant avec leur tube Da Funk, sorti en 1996, qui ne s’est jamais démenti depuis. Ils signent un triomphe en 1997 avec leur premier album, Homework, qui collectionne les certifications à travers le monde (dont un double disque d’or en France) porté par le tube planétaire Around The World. Ils transforment l’essai en 2001 avec le disque Discovery, dont sont extraits Harder, Better, Faster, Stronger et One More Time, l’un des plus grands tubes de leur discographie.

Tout au long de leur carrière, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo ont entretenu le mystère en apparaissant toujours masqués et en obervant une distance avec les médias. Ils se sont également fait très rares dans le paysage musical, faisant de chacunes de leurs sorties un événement: en près de trois décennies de carrière, ils ont publié quatre albums. Outre le troisième, Human After All (2005), qui a connu un échec critique et réalisé des performances de vente moindres (malgré le tube Robot Rock), tous ont été couronnés de succès. Le dernier en date est Random Access Memories, dont le tube Get Lucky en collaboration avec Pharrell Williams a rythmé l’année 2013. Cet album s’est classé numéro 1 des ventes aux quatre coins du globe et leur a valu cinq récompenses aux Grammy Awards 2014, dont celle d’album de l’année.

Du « punk idiot »

Comme le rappelle l’AFP, ils se sont choisi le pseudonyme Daft Punk en reprenant le qualificatif qu’avait utilisé un très respecté magazine britannique à propos du premier single de leur précédent groupe Darlin’: « daft punk » (du « punk idiot »).

Leur dernier tour de force sur la scène pop a eu lieu en 2016 lorsqu’ils ont collaboré avec le chanteur canadien The Weeknd sur ses singles Starboy (numéro 1 du prestigieux classement américain Billboard) et I Feel It Coming.

Outre leurs propres morceaux, les Daft Punk ont officié comme producteurs sur des titres d’autres artistes mondialement connus, notamment Kanye West pour son album Yeezus (2013). Ils ont également signé la bande-originale du film de science-fiction Tron: L’Héritage en 2010 et sorti des compilations, des albums de remixes et deux albums live, Alive 1997 et Alive 2007. Ils ont fait l’objet d’un documentaire en 2015, Daft Punk Unchained, réalisé par Hervé Martin-Delpierre. Le long-métrage revenait sur leurs 20 ans de succès.

Source: BFM


Commentaire