Kim Kardashian est prévue pour recevoir un prix lors du People’s Choice Awards 2021 le 7 décembre prochain. Elle recevra notamment la Fashion Icon Award lors de cet événement.

Kim Kardashian est une star mondialement connue. D’ailleurs, sa popularité a grandement augmenté avec son émission Keeping Up With The Kardashians. Cette émission explique aussi pourquoi Kim fait partie des plus grandes célébrités de cette décennie. D’ailleurs, elle est aussi particulièrement influente. Il y a donc une certaine logique à ce qu’elle reçoive un prix. On parle notamment du Fashion Icon Award qu’elle recevra lors de la cérémonie des People’s Choice Awards 2021. Cette dernière sera diffusée en simultanée sur NBC et E ! le 7 décembre prochain.

D’ailleurs, nombreuses sont les célébrités qui sont tout à fait en accord avec la remise de ce prix. « Pendant près de deux décennies, l’évolution du style de Kim Kardashian West a perturbé et influencé les tendances à l’échelle mondiale et s’est imposée comme une force avec laquelle il faut compter dans l’industrie de la mode », a déclaré Jen Neal, vice-présidente exécutive de NBCUniversal« Pour avoir été une source d’inspiration culturelle, une pionnière et bien d’autres choses encore, nous sommes impatients d’honorer Kim en lui remettant le prix People’s Fashion Icon de cette année« , toujours d’après elle.

Kim Kardashian est une pointure de la mode

Ce prix ne concerne donc pas seulement sa renommée en tant que star de télé-réalité. En effet, le Fashion Icon Award reconnaît également son influence dans l’industrie de la mode et de la beauté. Rappelons que la marque SKIMS de Kim est évaluée à plus d’un milliard de dollars. Ajoutons à cela ses marques de beauté phares dans le domaine, KKW BEAUTY et KKW Fragrance.

En outre, Kim Kardashian, 41 ans, est l’une des célébrités les plus suivies au monde. Elle ne compte pas moins de 265 millions de fans sur les médias sociaux. Elle suit également les traces de son père, Robert Kardashian, en voulant devenir avocate afin de défendre la réforme de la justice pénale.

Source: Closermag


Commentaire