Auréolé de ses nombreuses distinctions lors des All Africa Music Awards (Africa Awards), qui se sont déroulés du 12 au 21 novembre à Lagos, au Nigeria, dont notamment le prix de meilleur artiste masculin de l’Afrique de l’Ouest, meilleur album de l’année, meilleur artiste pop solo ou groupe de l’année, meilleur artiste inspiration de l’année et meilleur compositeur de l’année, le jeune rappeur malien Ibrahim Sissoko alias Iba One, ne sera pas en marge des festivités de cette fin d’année. Il prévoit un triple concert à Bamako, du jamais vu au Mali.

Trois jours pour tenir en haleine les « Gladiateurs ». C’est le cadeau de fin d’année que le jeune rappeur Iba One compte offrir à ses fans. Après une année très riche, avec de nombreuses distinctions à travers le continent, l’empereur du Mali « Kankou moussa » fait son grand retour sur la scène, en donnant rendez-vous, le 31 décembre 2021, pour un concert géant à la place du cinquantenaire à Bamako. Pour permettre à tout le monde de pouvoir assister à cette fête de fin d’année, il a complètement cassé les prix. Le lendemain, il enchaînera pour un deuxième concert au même endroit, à partir de 19h00 GMT.

Pour confirmer sa suprématie dans l’industrie du rap malien et même sur le continent, Iba One se produira à nouveau le 2 janvier 2022, toujours à la place du cinquantenaire, à Bamako. Ce dernier concert se déroulera de 15h00 à 20h00 GMT. Les « Gladiateurs » sont d’ailleurs très impatients pour ces différentes dates et vont certainement célébrer, avec la Team Gladia Internationale, ces nombreuses distinctions récentes d’Iba One. Le jeune artiste a déjà reçu la bénédiction du ministre de la culture, mais également celle du Premier ministre, Dr Choguel Kokala Maïga. Il a aussi reçu une lettre de félicitations de la part du Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta.

Sur les réseaux sociaux, c’est déjà délirant pour les « Gladiateurs » et même les fans d’autres pays africains, qui réclament déjà Iba One pour des concerts. « Tu es l’Empereur Kankou Moussa et tu restes toujours l’empereur du rap », a fait savoir Seydou Sidibé. « Je suis fier d’être parmi les organisateurs des meilleurs concerts du siècle », se glorifie Mohamed Wane. « Chapeau, mais vraiment on t’attend pour la quatrième fois au stade du 4-août de Ouagadougou », espère Slymane Ganamé. « Toujours imité, mais jamais égalé. Nous ne raterons, sous aucun prétexte, ces trois jours, qui seront gravés à jamais dans l’histoire de l’industrie musicale du monde », indique un internaute avec le pseudo Pablo Escobar.

Source: Afrik


Commentaire