Joueur indispensable des Rouges et Noirs, l’international malien portera le brassard la saison prochaine, en remplacement de Damien Da Silva, qui va quitter le club

C’est la fin de la saison 2020-2021 en Ligue 1 française. Sans surprise, Lille a été sacré champion avec 83 points contre 82 pour son dauphin et champion sortant, le PSG. La troisième place du classement, synonyme de qualification pour la Ligue des champions d’Europe, est allée Monaco.

L’international malien, Hamari Traoré et son équipe, Rennes ont terminé à la sixième place du championnat avec 58 points et se qualifient pour l’Europa Ligue. Dimanche lors de la 38è et dernière journée de la compétition, l’arrière droit malien a porté le brassard de capitaine des Rennais, vainqueurs 2-0 de Nîmes.

Ce match a été marqué par le passage de témoin entre le capitaine Damien Da Silva sur le départ et qui était suspendu pour cette 38è journée et l’international malien, Hamari Traoré. La veille, l’entraîneur du club breton Bruno Génésio s’était exprimé sur le choix du latéral malien pour porter le brassard de capitaine. «Hamari Traoré fait partie des cadres, il sera probablement le capitaine de l’équipe dimanche et pour la saison prochaine. Parce qu’Hamari Traoré est un joueur très intelligent qui s’adapte énormément au profil des joueurs qu’il a à côté de lui.

C’est l’un des meilleurs latéraux en France, il est capable de jouer avec tout le monde dans des registres différents. Il a cette faculté à s’adapter, il est remarquable à ce niveau-là, peut jouer et combiner avec différents profils de joueurs. Nous sommes contents de son parcours depuis qu’il est avec nous et nous ne comptons pas nous séparer de lui maintenant que ça soit clair pour tout le monde», avait dit le technicien. Rien de surprenant au final, car le latéral droit malien, Hamari Traoré, arrivé de Reims en 2017, était déjà vice-capitaine de Rennes depuis la saison dernière et les statistiques du joueur parlent d’elles-mêmes : 40 matches toutes compétitions confondues cette saison (Ligue 1, Coupe de France et Ligue des champions d’Europe), auxquels il faut ajouter 3 sélections en équipe nationale.

Joint au téléphone, le capitaine des Aigles a exprimé sa joie et témoigné sa reconnaissance à Bruno Génésio. «J’ai un sentiment de joie, en toute sincérité, je ne m’entendais pas à ça. Avant le coup d’envoi de la dernière journée du championnat, il m’a informé que c’est moi qui porterai le brassard avec la suspension du capitaine Damien Da Silva. Je suis très content car ce n’est pas donné à n’importe quel joueur de porter le brassard de son équipe, surtout pour un Africain et dans un championnat de haut niveau comme celui de la France», a réagi Hamari Traoré, avant de renchérir : «Je tiens à remercier l’ancien capitaine Damien, il était un exemple pour nous tous, c’est un grand frère pour moi, il est exemplaire dans tout ce qu’il fait, c’est un vrai compétiteur».

Pour mémoire, Hamari Traoré, 29 ans (il est né le 27 janvier 1992 à Bamako) a été formé à l’Académie Jean-Marc Guillou de Bamako. Il fait ses débuts en France au Paris FC, en National, avant d’être recruté par le K Lierse SK (Belgique). En 2015, Hamari Traoré quitte ce pays et s’engage avec le Stade de Reims (Ligue 1 française). Deux ans plus tard (2017), il change de club et rejoint le Stade rennais pour un contrat de quatre ans. Il y a quelques semaines, le nom de l’international malien était cité du côté du PSG, mais avec ce nouveau statut que vient de lui donner le technicien Génésio, il y a fort à parier que Hamari Traoré restera au moins une année en Bretagne.

En Libye, Al Hilal Benghazi a recruté un autre joueur malien après Sadio Kanouté. Il s’agit de Moctar Cissé «Soldat», qui est arrivé en Libye, en provenance de l’US Biskra d’Algérie. Le joueur de 28 ans a signé un contrat d’un an et demi.«Une nouvelle aventure commence pour moi, je suis très heureux après la signature de ce contrat. Ma joie est d’autant plus grande que je retrouve dans le club un ancien partenaire du Stade malien, Sadio Kanouté», a posté sur sa page Facebook celui que les supporters appellent familièrement «Soldat». Le nouveau club de Moctar Cissé occupe présentement la deuxième place du groupe A du championnat libyen avec 23 points, derrière Al Nassr Benghazi (25 points).

Source: l’Essor


Commentaire