• Football: Anaser Ag Acharatoumane, « je suis malien à 200%»

    Auteur : Boubacar Camara | juin 3, 2021 | 447 views

Dans cette interview, le milieu de terrain du FC Tevragh Zeïna de Mauritanie dévoile son parcours de jeune footballeur, parle du championnat mauritanien et affiche ses ambitions pour la sélection nationale qu’il découvre pour la première fois de sa carrière.

Vous êtes convoqué pour la première fois en sélection nationale. Est-ce que vous vous y attendiez ?

Anaser Ag Acharatoumane : Avant de répondre à votre question, je tiens à remercier le Quotidien national L’Essor pour cette interview qui permettra à mes concitoyens de savoir qui je suis et d’où je viens. Cela dit, je dois avouer que je n’ai pas été surpris d’être sélectionné en équipe nationale senior, parce que j’ai beaucoup travaillé ces derniers temps pour cela et je savais que le sélectionneur national Mohamed Magassouba était au courant de mes nouvelles.

Tous les joueurs rêvent de porter le maillot de leur pays et je suis fier et content de cette convocation en équipe première. J’en rêvais depuis plusieurs années, Dieu merci, le rêve s’est réalisé. Je rappelle qu’en 2007, je faisais partie du groupe du centre de perfectionnement de l’équipe nationale minime. Je n’ai aucun doute là-dessus, cette expérience avec les Aigles va me permettre de grandir et de franchir une nouvelle étape dans ma carrière.

Avec des joueurs comme l’emblématique capitaine Hamari Traoré, Amadou Haïdara, Mohamed Camara, Massadio Haïdara, on apprend forcément des choses et c’est à moi d’en profiter si le sélectionneur national me fait confiance, en me faisant jouer. Après la publication de la liste par Mohamed Magassouba, j’ai reçu beaucoup de messages de félicitations et d’encouragement. Je remercie tous ceux et toutes celles qui m’ont appelé et promets de tout faire pour mériter la confiance du sélectionneur national.

Comment êtes-vous entré en contact avec le sélectionneur national, Mohamed Magassouba ?

Anaser Ag AcharatoumaneJ’ai été contacté par l’entraîneur-adjoint, Fousseyni Diawara il a environ un mois. C’est lui qui m’a annoncé que Magassouba a décidé de me convoquer pour les matches amicaux internationaux des Aigles contre l’Algérie, la RD Congo et la Tunisie. Quelques jours après mon entretien avec Fousseyni Diawara, mon club, Tevragh-Zeïna a reçu une lettre de convocation.

La nouvelle a été bien accueillie par les dirigeants du club, le staff technique et mes coéquipiers surtout mon compatriote, Amara Bagayoko qui a fêté avec moi. Il n’ya pas eu de contact direct avec Mohamed Magassouba, c’est seulement cette semaine lors de notre première séance d’entraînement au stade Modibo Keïta que j’ai fait la connaissance du sélectionneur national. C’est quelqu’un de très courtois, je pense qu’il n j’aura aucun problème avec lui.

Qu’avez-vous ressenti quand Fousseyni Diawara vous a fait savoir que vous étiez retenu pour les matches amicaux contre l’Algérie, la RD Congo et la Tunisie ?

Anaser Ag AcharatoumaneCe que j’ai ressenti, c’est la joie et une grande fierté de pouvoir enfin enfiler le maillot de la sélection senior. Pour moi, c’est comme la consécration de plusieurs années de dur travail qui a commencé au Djoliba AC et qui se poursuit aujourd’hui au FC Tevragh Zeïna. Ces trois matches amicaux représentent beaucoup pour moi et pour le reste du groupe. Nous allons jouer contre trois grandes nations de football, mais nous allons tout mettre en œuvre pour gagner et faire plaisir au peuple malien. Ce ne sera pas facile, mais nous sommes motivés et l’état d’esprit du groupe est bon. Je suis confiant.

Quelle appréciation faites-vous du niveau du football mauritanien ?

Anaser Ag Acharatoumane : Le niveau du football mauritanien est bon, c’est un championnat professionnel, ce qui n’est pas le cas au Mali. Ces dernières années, les Mauritaniens ont beaucoup investi dans le football, ils ont réalisé des infrastructures et réorganisé les compétitions de catégorie d’âge.

Le football mauritanien attire aujourd’hui beaucoup de jeunes joueurs de la sous-région ouest-africaine, notamment des Maliens des Sénégalais, des Libériens et des Ivoiriens. Au TVZ (surnom de Tevragh Zeïna, ndlr) nous sommes trois Maliens. Un autre indicateur du progrès du football mauritanien, c’est la qualification des Mourabitounes (surnom de l’équipe de la Mauritanie) à la prochaine CAN et l’organisation de la précédente CAN junior, remportée par le Ghana. Il est grand temps pour les dirigeants du football malien de s’inspirer de l’exemple de la Mauritanie.

Vous êtes inconnu des supporters maliens. Avez-vous un message pour eux ?

Anaser Ag AcharatoumaneJ’ai entendu certains supporteurs dire que je ne suis pas Malien. Ils se trompent, avant de débarquer au FC Tevragh Zeïna, j’avais joué à la Jeanne d’Arc et au Djoliba et les supporters de ces deux équipes me connaissent bien. Certes, je n’ai pas eu la chance de jouer dans les sélections de catégorie d’âge, mais je suis Malien à 200% et j’ai commencé à taper dans le ballon au Mali.

J’espère que le sélectionneur national Mohamed Magassouba me donnera l’occasion de me faire découvrir par ceux qui ne me connaissent pas encore. Je suis très impatient d’effectuer mon baptême du feu en sélection et si c’est contre l’Algérie, le champion d’Afrique en titre, ce sera encore super…

Source: l’Essor


Commentaire