L’international malien s’est engagé, lundi soir, avec Anderlecht qui occupe actuellement la 7è place du championnat belge de première division. De son côté, Souleymane Diarra a quitté la Turquie et posé ses valises à Pau, en Ligue 2 française

Abdoulaye Diaby est en Belgique. Lundi soir, l’attaquant malien s’est engagé avec Anderlecht (actuel 7è du championnat belge avec 31 points, ndlr) sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Sous contrat avec le Sporting club de Portugal, le capitaine des Aigles avait été prêté à Getafe (Espagne) cette saison. Il devait normalement rester dans la banlieue madrilène jusqu’à la fin de la saison, mais l’accord a été écourté pour lui permettre de revenir en Belgique et rejoindre les Mauves (surnom d’Anderlecht, ndlr). Son prêt est assorti d’une option d’achat.

L’aventure de l’avant-centre des Aigles en Espagne n’a donc pas été une réussite puisqu’Abdoulaye Diaby n’a effectué que trois apparitions avec Getafe. «Tout le monde en Belgique connaît évidemment les qualités d’Abdou. Il a 29 ans et un énorme drive. Sa capacité à marquer, couplée à une grande expérience, devrait nous permettre de devenir plus efficaces dans la zone de vérité», a déclaré le directeur sportif d’Anderlecht, Peter Verbeke, sur le site du club. De son côté, Abdoulaye Diaby s’est dit content de revenir en Belgique avant d’affirmer que son objectif est de marquer.

«Après trois ans d’absence, je suis heureux de revenir en Belgique. Ces dernières années, j’ai progressé au Portugal et en Espagne et j’espère pouvoir faire ce pour quoi je suis revenu : marquer», a-t-il assuré sur le site d’Anderlecht.
Rapide, technique, adroit devant le but et capable de jouer tant sur les flancs qu’en pointe, Abdoulaye Diaby n’est pas un inconnu des observateurs du championnat belge. Par le passé, il a fait les beaux jours de Mouscron–une saison en D2 et six mois en D1–et surtout du FC Bruges avec trois saisons au stade Jan Breydel entre 2015 et 2018. Son bilan comptable est éloquent : 43 buts et 22 passes décisives en 103 apparitions dans l’élite.

Né le 21 mai 1991 à Nanterre en France, le capitaine des Aigles a été formé au CS Sedan et a débuté avec l’équipe première à 18 ans. Après quatre ans, Abdoulaye Diaby rejoint Lille (LOSC) en 2013, mais est directement prêté au Royal Mouscron-Péruwelz. Il devient rapidement un des meilleurs buteurs du championnat belge. Après un retour peu glorieux au LOSC, il signe au Club Bruges KV en 2015. En trois saisons, il permet au club d’être champion de Belgique en 2016, 2018, vice-champion en 2017 et vainqueur de la Super coupe de Belgique en 2016. Au début de la saison 2018-2019, Diaby, comme l’appellent familièrement les supporters, quitte la Belgique et rejoint le Sporting Portugal. Après une saison à Lisbonne, il est prêté au Besiktas (Turquie) le 2 septembre 2019. Une année plus tard, il est de nouveau prêté à Getafe (Espagne) où il n’a donc passé qu’une demi-saison puisque depuis lundi soir, l’international malien est sociétaire d’Anderlecht.

Le même lundi, Souleymane Diarra, le coéquipier de Diaby en sélection, a également changé de couleur. Le milieu de terrain malien s’est engagé avec Pau, une équipe de deuxième division française. Le promu a officialisé la signature de Souleymane Diarra (25 ans) qui arrive libre après la fin de son aventure à Gaziantep (première division turque). L’international malien arrive à Pau après avoir porté les couleurs du RC Lens (Ligue 2 française). Son bilan : 61 matches, 6 buts marqués. Après 20 journées de compétition, le nouveau club de Souleymane Diarra pointe à la 19è place du classement avec 14 points, à 5 longueurs du barragiste, Rodez.
Souleymane Diarra est né le 30 janvier 1995 à Bamako. Repéré lors d’un match de quartier par des recruteurs de l’Académie Jean-Marc Guillou (JMG), il intègre le centre de formation du technicien français à l’âge de 12 ans.

Arrivée au terme de sa formation le jeune milieu de terrain rejoint Guidars, un club partenaire de l’Académie de JMG et pensionnaire à l’époque de troisième échelon. Après Guidars qui évolue actuellement en D2, Souleymane Diarra signe au Réal de Bamako où il retrouve son ancien coéquipier de l’Académie JMG, Diadié Samassékou. Lors de la saison 2013-2014, il sera élu meilleur joueur du championnat national et participe à la phase de poules de la Coupe de la Confédération avec les Scorpions. En janvier 2015, il s’engage pour trois ans au Wydad athletic club de Casablanca où il ne passe que quelques mois, avant de poser ses valises à Ujpest, en Hongrie. Avec l’équipe nationale, Souleymane Diarra a fait ses débuts le 29 juin 2014, lors d’une victoire 3-1 du Mali contre la Chine. Un baptême du feu complètement raté pour le jeune milieu de terrain qui prend un carton rouge après seulement 38 minutes de jeu.

Source: L’Essor


Commentaire